Le coaching et l'Ikigai : comment faire de sa carrière une source de succès et d'énergie ?

Dernière mise à jour : 2 avr.

Comment le coaching peut-il me faire avancer dans mon projet professionnel ?

Comment passer de l’objectif à l’émergence d’un projet concret ?



En tant que coach professionnelle certifiée, j’accompagne mes coaché.e.s dans leur reconversion professionnelle en 2 étapes :


D’abord faciliter l’émergence,
J’aimerais partager avec vous un moment fort de l’un de mes coachings.

À la suite de nos échanges, le coaché affirmait :

« Je n’ai jamais fait ce que je voulais vraiment faire dans la vie, car on m’a toujours tout imposé... »

Ma question « Qui est-ce qui t’empêche de faire ce que tu veux ? » le plongea dans un profond silence. Il me dira plus tard qu’elle a eu l’effet d’une claque. Cette prise de conscience a été suivie d’une libération :

« Je m’aperçois que je peux décider pour moi ! Je vais décider de ma vie maintenant.»

Très souvent, l’intervention du coach aide le coaché à prendre conscience du cadre limitant qu’il s’est fixé lui-même et lui permet de s’autoriser à en sortir. Dès lors que le coaché a vécu cette expérience positive comme un gage d’autonomie, de confiance en soi ou de liberté, émerge en lui une envie de réexplorer son potentiel et d’ouvrir son champ des possibles.



Puis pour aller encore plus loin,

J’utilise un outil particulièrement efficace : l’Ikigai. Parce que son principe est simple, certains ont tendance à s’engager seuls dans cette démarche.

Mais utiliser cet outil avec l’aide d’un coach duplique sa force.

Pourquoi ?

Car le coaching est basé sur un contrat signé entre les deux parties qui inclut un (ou) des objectif(s) précis invitant à réfléchir dans ce sens : passer de l’objectif à l’émergence.


L’Ikigai a pour première vertu d’engager une réflexion sur ses besoins intrinsèques.

ll invite à faire un travail inhabituel : toucher ce qui vous anime profondément, avant de chercher un métier.

« Ouvrir les écoutilles sans se mettre de barrières »


L'Ikigai


La méthode est la suivante : d’abord lister les choses que j’aime faire, puis identifier ce pour quoi je suis doué.e – c’est-à-dire les choses que je réalise avec talent.

Ensuite, prendre le temps de se questionner sur ce que je veux apporter au monde. Cette étape n’est pas du « bla-bla ».

C’est justement un temps pour ressentir ce qui est bon pour moi, ce dont j’ai immanquablement besoin, comme une évidence à laquelle je ne peux pas résister : l’ordre, la cause animale, le bien des autres, la loi, le besoin de créer, de réparer, le service à l’autre, aider, soigner, sauver des vies, la propreté, transmettre…


L'Ikigai : outil de changement


Dans un monde en changement, c’est une pratique qui offre la possibilité de se raccrocher à des éléments pragmatiques, de se repérer et de se rassurer.

Et ce n’est qu’après ces temps de réflexion que l’on met en adéquation ce qui est essentiel pour soi avec des métiers concrets, qui existent ou sont à inventer.

Dans cette dernière phase, le coaché va plus naturellement mettre toute son énergie à chercher des pistes d’environnements puis de métiers qui nourriront ses besoins. L’énergie pour ne pas avoir l’impression de subir un travail !


La préparation d’un projet professionnel aligné avec SOI est une condition sine qua non de succès !

Dans bien des cas, ma pratique de coach permet au coaché de se mettre en mouvement vers la concrétisation de son projet.


Et vous ? Votre travail est-il une profession, une vocation, une mission ou une passion ?



Êtes-vous prêt à travailler avec l’Ikigai ?


Contactez-moi pour une séance découverte !


Caroline Ninat - coach professionnelle auprès d'Anz Evolution

18 vues0 commentaire