ANZ-EVOLUTION-LOGO-CARTOUCHE-JAUNE-1000.png
ANZ-entrepreneur-projet.png

Outils d'accompagnement au changement individuel et collectif

Pour des résultats déjà visibles en une journée, voici des exemples d’accompagnement individuel, d'équipe et d'organisation :

- utiliser les forces et talents de chacun pour construire un nouveau mode de stratégie ou de fonctionnement comme, par exemple, une vision partagée pour un CODIR.
- créer une dynamique forte pour la booster, à travers des partages d’expériences, découvertes mutuelles sous un angle nouveau en créant du lien positif, même pour des équipes de taille importante.

- développer l’intelligence managériale, renforcer son leadership et faire progresser ses compétences et pratiques, gérer les situations difficiles
- Prendre du recul sur sa posture professionnelle, échanger entre pairs pour améliorer les pratiques managériales, être accompagné.e dans les projets ou réflexions.

- poser une idée ou un projet, l’évaluer, analyser une demande, déléguer, préciser des objectifs, établir un langage commun en entretien ou en réunion, faire émerger un projet entre des acteurs d’horizons différents, résoudre un conflit, accompagner un porteur de projet…

- identifier la vision, la mission et l’ambition d’une entreprise, identifier ou renforcer les valeurs, rechercher une solution spécifique, renforcer la cohésion d’équipe…

- réorganisations, fusion/acquisition où les collaborateurs possèdent différents codes et différentes lectures, où il peut exister une forme de concurrence en interne si l’on n’y prête pas attention. Eduquer les équipes sur leurs différences, des atouts d’une incroyable richesse.
- transfert de compétences
- développement d’une culture d’entreprise qui permet l’inter-culturalité, l’intergénérationnel, les différences femme-homme...

ANZ-fleche-jaune.png

Théorie organisationnelle de Berne (TOB)
 

C’est un modèle sociologique et systémique. 

Elle permet de produire un diagnostic rapide et complet, à travers une grille de lecture à perspective globale, des raisons des dysfonctionnements d’une organisation et permet d’identifier les besoins, les boucles vertueuses de l’organisation afin de co-construire des solutions pour préparer le changement, quel qu’il soit.

ANZ-fleche-bleu.png

Appreciative Inquiry  - AI 

 

La Démarche Appréciative  est une nouvelle approche des organisations dont les fondements sont la sociologie des organisations, la psychosociologie, l’approche systémique et le courant de la psychologie positive.

La démarche Appréciative commence par la découverte de ce qui est positif et qui fonctionne déjà et donne des résultats. Elle permet d’identifier pourquoi cela marche, les causes du succès pour en déduire un avenir souhaité par le collectif au lieu de s’appesantir sur un problème à résoudre.
Elle se focalise sur le positif : talents, forces, compétences, pour les solliciter dans d’autres circonstances, sur d’autres projets.

Ses bénéfices : relations positives, responsabilité et vision partagées, pistes d’actions concrètes pour construire un futur ambitieux, une aide à l’optimisme, la confiance dans la capacité à agir sur le travail, l’engagement. Egalement, elle soutient et enrichit le projet du/des dirigeants, porté opérationnellement par l’ensemble des parties prenantes.

ANZ-fleche-jaune.png

Intelligence collective 

 

Une équipe de personnes qui coopèrent peut résoudre des problèmes plus efficacement que lorsque ces personnes travaillent de manière isolée. 

L’objectif : chacun apporte aux autres ses compétences professionnelles, son savoir, son expérience, pour poser différents regards sur les solutions de chacun.

L'intelligence collective permet d’avancer dans la complexité et l'incertitude, surtout si de nombreux acteurs sont concernés.

Elle permet d’apprendre, se développer.
Elle permet également d’innover, évoluer.

Le co-développement est un outil puissant qui permet, grâce à l'intelligence collective et à l’échange de pratiques entre pairs, d'améliorer ses pratiques professionnelles et ses compétences, et de résoudre des situations difficiles.

ANZ-fleche-bleu.png

MAP® – Méthodologie d’activation de la Pensée

 

MAP est une méthodologie qui permet de passer rapidement de l’idée à l’action.

L’utilisation du modèle MAP® apporte des gains divers :

  • de temps, en cernant l’essentiel, en évaluant les opportunités, en testant les intuitions ;

  • de sécurité, en évaluant rapidement la faisabilité et la pertinence d’un projet ;

  • de clarté, en construisant une représentation et un langage commun ;

  • de motivation, en engendrant des synergies, en valorisant des personnes.

ANZ-fleche-jaune.png

LEGO SERIOUS PLAY®      
 

80% de nos cellules cérébrales sont connectées à nos mains… alors donnons-leurs la parole ! 

C’est une méthode qui utilise des briques LEGO® comme le font nos enfants.
Dans ce cas, elles sont utilisées pour répondre à des défis complexes et abstraits en  construisant des métaphores.  Ces dernières permettent de raconter un récit en 3D (Storymaking ou Storytelling) et trouver des idées, des solutions concrètes.
Cette méthode, ludique (apprendre en s’amusant), éveille l'imagination et stimule la créativité individuelle et collective afin de répondre à une question, une ambition, un challenge en communiquant avec un nouveau langage en 3D.
Comme les arts créatifs, cette approche permet une prise de hauteur liée à la translation du questionnement vers une autre zone du cerveau.

ANZ-fleche-bleu.png

Approche interculturelle et intergénérationnelle

 

La diversité est source de complémentarités et de richesses, c’est apprendre et transmettre, ouvrir et découvrir, donner et recevoir.

Dans les 2 approches, il s’agit d’ouvrir un cadre de référence individuel qui constitue une identité individuelle. Pour faire cohabiter des gens qui ont des cadres différents, il s’agit de prendre en compte, accueillir soi et l’autre dans nos différences, rester dans le respect de chacun pour créer un cadre de référence collectif, une identité collective. 


L’approche interculturelle permet d’identifier les biais cognitifs, les stéréotypes, et les réactions de défense liées à la peur primitive face à des comportements nouveaux et inconnus issus d’une autre culture. Cela est primordial pour les dépasser et créer un environnement inclusif où chacun peut s’exprimer et être entendu, pour favoriser une communication fluide et de la performance participative.
Chaque perspective autre apporte son lot d’amélioration, de richesse, de créativité et d’excellence.

L’interculturel concerne aussi les relations entre les femmes et les hommes, les LGBT et dès qu’il s’agit de personnes d’origines sociales, professionnelles et/ou culturelles différentes.

Cela s’applique aussi à l’intersectoriel quand 2 cultures d’entreprise se rencontrent.

L’approche intergénérationnelle permet une véritable transmission et entraide entre les générations. Si la société reste trop cloisonnée, les « seniors », catalogués ainsi dès l’âge de 45 ans, n’ont plus leur mot à dire et sont souvent les premiers à faire l’objet de départ anticipé, placardisation, ou autre mise à l’écart. Pourtant, ce sont les garants de l’histoire d’une entreprise, d’un savoir technique parfois pointu, non répertorié, ou de connaissances de l’humain liées à l’expérience. De même, les plus jeunes ont leur propre énergie, leurs idées nouvelles… Au-delà des clichés, l’échange est d’une richesse exceptionnelle.
D’ailleurs, de récentes expériences où l’on a mélangé crèche/EPHAD ou résidence étudiante/maison de retraite sont particulièrement parlantes.

ANZ-collaborateur-cohesion-organisation.png